Alice in wonderland

Plonger dans l'univers étrange de Wonderland...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Balade matinale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elliot Gray
Admin
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Balade matinale   Mer 25 Nov - 23:56

Il devait bien exister un endroit ou il pourrait échapper à la Reine de Cœur et ses serviteurs. Mais où ? Depuis quelque temps Elliot ne pensait qu’a cela, jour et nuit, cela en était devenu une véritable obsession. Il n’avait pas put fermer l’œil de la nuit et pourtant il n’avait aucune cernes, un vrai mystère…Mais bon passons. Elliot était maintenant assit confortablement sur une chaise dans son jardin à damier noir et blanc. Tout en buvant sa énième tasse de thé de la matinée il réfléchissait encore et toujours à la même chose. Quand soudain il eu une illumination. Il se laissa brusquement, mit son chapeau haut de forme et partit en vitesse de la demeure. Il partit si vite qu’il ne remarqua même pas qu’il avait bousculé l’un de ses serviteurs, qui se retrouvé maintenant couvert de thé.

Il existe un endroit où peu de personne aller car il aller y est très facile, mais y revenir c’est une autre affaire…Il s’agissait d’une plaine que tout le monde avait nommé « la plaine aux milles chemins », bien qu’il y ait plus de mille en fait…
Seul Cheshire, le Lapin blanc et lui-même était capable de se retrouver la dedans.
Lorsqu’il passa dans la forêt un massif de fleurs se mit à lui parler, lui faisant stopper net dans sa lancé.


Eh bien Elliot, où vas-tu d’un pas si pressé ?

Il Fit une rapide révérence en ôtant son chapeau.

Navré mais je suis pressé aujourd’hui.

Il remit son chapeau sur la tête et reprit la route. Il n’était maintenant plus très loin de la plaine. Une fois sur place il prit un chemin au hasard et ralentit sa cadence de marche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-forum.forumactif.org
Xess

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2009
Localisation : dormant à l'envers sous une branche

MessageSujet: Re: Balade matinale   Jeu 26 Nov - 11:28

Fuir, était-ce réellement tout ce que je savais faire? Je pensais bien en réalité... Mais quie fuyais-je? Je n'avais pas d'ennemis dans cet endroit - et en réalité je ne savais même pas si il y avait des gens... Je supposais que oui, mais les choses que je rencontrais, je me demandais si c'était des personnes... Tous plus fous les uns que les autres... Je me sentais seul, même la gargouille m'avait abandonné! Et à présent j'avais des ailes trop grandes pour être pratique... Je n'avais pas encore essayé de voler, mais j'avais peur, et ne les contrôllaient pas assez bien ; et de plus, ma confiance en moi-même était défaillante...

Je marchais dans une forêt étrange, et, fatigué, je m'écroulais dos à un arbre. Qu'étais-je devenu...? J'avais des ailes bon sang!! Comment pourrais-je retourner chez moi comme ça? Et puis que retrouverais-je là-bas? La vérité sur ce qui s'était passé? Avais-je réellement tué Linn? Je ne savais pas, j'avais froid, j'avais peur, je tremblais de tous mes membres sans raison...

Depuis que j'étais arrivé, je n'avais jamais osé poser la montre à l'armature d'argent - j'avais peur de le faire en réalité, car elle avait prit le rythme de mon coeur... Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que si je m'en séparais, je mourrais. Parano? Sans doutes... Fou? Fort probable ; ce monde était la raison de ma folie : rien n'avait de sens, logique... Eh puis quoi, j'avais des ailes! Etait-ce normal pour moi? Chess de... Mon coeur s'arrêta, la montre aussi. Mon nom... Quel était-il déjà? Je me souvenais d'être venu d'une grande famille riche ; mais mon nom? Je mis ma main à ma tête, réfléchissant.

Pendant 86962 battements de coeur, je réfléchissais, et ne trouvais pas. Je sentis des larmes couler sur mes joues. Qui étais-je?

Je me levais soudainement et me mis à courir. Que fuyais-je? Je ne savais toujours pas ; sans doutes le temps, le passé, le futur, le présent... Mais avant tout je me fuyais moi-même. Je trébuchais alors sur une racine et tombais face en avant. Me cognant la tête, je mordis ma langue si fort que je la sentis saigner. Je hurlais de douleur en tentant de me relever. Je vis alors une petite flaque. Je m'avançais, rampant, et regardais dedans. Je me vis, mes yeux vairons humides. Ma langue me faisait horriblement mal... Je tremblais mais dit :

"The m'appelle Shess..."

La langue comme ça, je ne pouvais même pas prononcer mon nom! Je m'énervais et frappais la flaque.

"The m'appelle Zess!!"

Toujours pas... Un frisson de haine me parcourru.

"Je m'appelle Xess!!"

J'abandonnais - et puis voilà, je m'appelerais Xess si c'était comme ça ; je ne connaissais même plus mon nom de famille, alors j'avais perdu mon identité... Alors voilà, j'étais Xess - je n'étais qu'une personne perdue. Je regardais dans la flaque, l'eau reprenant une surface plane, comme après une tempête. C'est alors que je vis que j'avais de grandes oreilles et des cheveux blancs. La montre s'affola et d'un coup, sans me contrôler, je me levais et me mis à courir en hurlant :

"En retard! En retard! I'm late, for a very important date!!"

Que m'arrivait-il donc? Je perdais totalement la tête. Je courrais à toute jambe comme un lièvre qui fuis un chasseur. Ce n'est que après quelques minutes que je repris le contrôle de mon corps et m'arrêtais ; je touchais ma tête, je n'avais pas d'oreilles... Je soupirais, soulagé. Je me penchais en avant pour respirer que l'une de mes mèches tomba devant mes yeux ; mes cheveux étaienyt blancs. Je pris une longue inspiration. Bon sang que m'arrivait-il?!

Je me remis à courir, voulant oublier. Je trébuchais souvent mais me rattrapais, courrant encore et toujours.

Quelques secondes plus tard, je me retrouvais face à une immense plaine... Je me retournais pour voir que la forêt n'était plus là. Mais que se passait-il?!

Un élan de folie me repris et je me remis à courir :

"En retard!"

Je courrais, certes, mais en cercle... Pourquoi moi...? Me m'arrêtais et tournais autour de moi même. M'aidant de mes ailes, j'accélérais et riant hystériquement. Je ne m'étais jamais sentis aussi bien... Mais pour quelle raison? Je riais aux éclats, perdant totalement la tête. C'est alors que je vis quelqu'un s'approcher, puis s'arrêter. Je ne savais pas si il me regardait, mais je continuais à faire le tourniquet.

"La Reine va me trancher la gorge!!"

J'éclatais de nouveau de rire. Reine? Quelle reine? Qui parlait réellement? Etait-ce moi ou le lapin dans le reflet?

"Alice est coupable! Qu'on lui tranche la gorge!"

Hystérique... Fou... Instable... Autre chose à rajouter? Oui, je pense skyzophrène... Je ne savais pas d'où me sortaient ces mots, mais la montre dans ma main semblait se réjouir aussi... C'est après quelques tours que je fus prit d'un vertige et tombais en arrière dans cette plaine, riant toujours... Que je devais paraitre fou aux yeux de mon spectateur, sauf si lui l'était autant que moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Gray
Admin
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Balade matinale   Dim 29 Nov - 20:34

Il faut croire qu’a Wonderland il n’y ait pas un endroit où rien d’anormal ne se passe. Même ici dans le vallée aux milles chemins un individu venait troubler sa promenade. Deux solutions s’offrait à lui, s’arrêter pour en savoir plus sur lui ou alors passer son chemin en l’ignorant. Les fous ne manquaient pas à Wonderland, à tel point que maintenant cela lui semblait habituel et normal dans croiser. Il choisit finalement de ne pas s’arrêter et de faire comme si il n’avait rien entendu. Mais quoi qu’il fasse cet inconnu ne cessait de le suivre à balançant des phrases qui n’écoutait même pas mais qui n’avait sûrement aucun sens.

A la fin, il fini par en avoir marre et se retourna, s’est alors qu’il vit que c’était une personne très spéciale. Il avait des cheveux blanc et portait une étrange montre. En parlant de cette montre, il lui semblait l’avoir déjà vu quelque part mais il ne repelait plus où. Il tacha de concentrer, ce qui n’était pas chose aisé avec les cris incessant du jeune homme aux cheveux blanc. Cette montre…c’était un des objets maudit de Wonderland. Il n’avait jamais vu ce jeune homme auparavant, et pourtant il connait pas mal de personne ici. Cela de voulait dire qu’une chose, il était arrivé dans ce monde il y a peu de temps. Mais alors, comment avait-il eu cette montre ?

Il trouvait certes ce numéro amusant mais il fallait que cela cess, sinon sa folie aller grandir de plus en plus et on ne pourrait plus l’arrêter, lui-même ne pourrait plus se contrôler. Il n’eut pas de mal à prendre la montre car le jeune homme était trop occupé à débité ces fameuse phrases. Elliot portait des gants, la malediction de la montre ne pouvait rien sur lui.


Voilà qui devrait faire plaisir à Caterpillar…

Caterpillar était un grand collectionneur, cet objet avait beaucoup de valeur, cela lui ferait sûrement très plaisir.

Sans ajouter un mot il mit la montre dans la poche intérieur de sa veste puis continua sa route comme s’il ne s’était rien passé d’extraordinaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-forum.forumactif.org
Xess

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2009
Localisation : dormant à l'envers sous une branche

MessageSujet: Re: Balade matinale   Lun 30 Nov - 18:02

Mon corps était son propre maître - ce qui n'était pas plus mal en fin de compte... Je ne me fatiguais pas autant qu'avant et surtout, je n'avais pas honte de mes actions, puisqu'elles n'étaient pas les miennes. Que dirait ma famille en voyant ça? S'éloigner sans doutes ; et c'était exactement ce que l'homme non loin faisait... Il passa à côté de moi essayant de l'ignorer... Mon corps se mit à lui courir après et à le suivre. Je le regardais avec intérêt ; il semblait en quelques sortes agacé.

Des phrases sans queue ni tête continuèrent à parcourir mon esprit, puis sortait de ma bouche. Je suivais l'individu, lui tournant autour. Je regardais son haut de forme avec intérêt, me demandant si je pouvais trouver le même.

Ce n'est que après quelques secondes que je me rendis compte que quelque chose allait mal ; je me mis à chercher la montre... Mais elle avait disparut ! Je commençais à trembler, voyant l'inconnu chapeauté continuer son chemin. Je me mis à chercher hystériquement dans l'herbe, mais elle n'était nullepart. Je repris le contrôl de mon corps et pris une poignée d'herbe dans mes mains, de la sueur perlant sur mon front. Je me rendis alors compte que lorsqu'une mèche tomba devant mes yeux, mes cheveux étaient de nouveau noir. Je les regardais, halluciné. Que m'arrivait-il? Mon coeur battait si vite, c'était douloureux.

Je levais les yeux vers l'inconnu qui s'était éloigné à vitesse normale. Je regardais autour de moi ; des millions de chemins s'offraient à moi et personne n'était à l'horizon. Je levais des yeux haineux vers l'homme qui me tournait le dos, les dents sérrées. Je me levais et courrais vers lui, puis je le percutais à pleine vitesse.
J'entendis un "woush" sortir de ses poumons ; j'avais coupé sa respiration. Nous tombions tous les deux sur le chemin à nos pieds, roulant un instant. Je me retrouvais alors les mains sur son col à hurler dans sa face :
Rends-moi la montre!! Maintenant!
Je tremblais de tous mes membres, puis me rendis compte de ce que cette montre m'avait fait... Etait-ce bien pour moi de la récupérer? Elle avait tué ma soeur tout de même! Je ne savais plus quoi penser... Mon visage se décrispa tout comme mes mains. Je m'enlevais de l'inconnu, ne regardant pas son visage. Je m'assis un peu plus loin, genoux contre mon torse, tête dans mes bras. Qui étais-je? Qu'étais-je devenu? J'avais tout de même pensé à tuer l'inconnu pour récupérer la montre! Hier encore j'avais été au manoir de ma famille à manger des cookies et à lire des petites histoires à Linn... Et aujourd'hui? J'étais un assassin perdu dans un monde de fous. Je me mis à pleurer. Il faut dire que je n'avais jamais beaucoup pleuré de ma vie, car ma mère m'avait souvent dit que pleurer était un signe de faiblesse... Alors j'étais si faible après tout...

Je n'osais même plus regarder l'inconnu derrière moi, je ne voulais plus voir qui que ce soit, personne... Je voulais mourir plus que tout...
Linn... pleurais-je. Linn...
Je m'enroulais de mes ailes bien trop grandes pour être pratique. Il fallait que je cesse de ressasser le passé et aller de l'avant... Mais retourner chez moi ne me semblait pas une si bonne idée...

Je levais les yeux devant moi, regardant la plaine devant moi ; je vis qu'il y avait tant de chemins, et pourtant aucune indication sur les lieux où ils menaient... Il fallait d'abord que je sorte de cet endroit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Gray
Admin
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Balade matinale   Ven 4 Déc - 23:00

Malgré que le jeune homme soit un rapport avec cet objet, il l’avait maintenant complètement oublié et continué son chemin tranquillement, examinant minutieusement la montre. A première vue cette montre était tout ce qui était de plus normal. Elle ressemblait à celle du lapin blanc…

Il aurait pensé que cet homme le remercierait, bien qu’il n’attende pas spécialement de remerciement mais au lieu de cela celui-ci se mit à le poursuivre en criant de lui rendre la montre.

Qu’avait cet homme ? Il croyait lui avoir rendu service au lui rendant le contrôle de son corps. Alors donc tenu t’il tant à récupérer cette montre ? Aimait-il assez point être fou ? Ou peut-être y avait-il une autre raison. Mais pour lui, il n’y en avait aucune, il s’était beaucoup trop attaché à cette montre, il en faisait une véritable fixation, il la considérait maintenant comme un trésor d’une valeur inestimable. Un tel objet était dangereux, il ferait mieux de la détruire ou de l’exorciser. Par chance, parmi les nombreuses personnes qu’il connait il y a un qui est spécialisé dans les objets insolites de Wonderland. Il saurait sûrement quoi faire de cette montre.

Il eut juste le temps de se retourner pour le voir arriver en flèche sur lui. Suite à cela il se prit un grand coup dans les poumons qui lui bloqua la respiration. Il se courba de douleur et commencer à tousser car il était en trait d’étouffer, il n’avait plus à respirer, il crachait même un peu de sang. Il voulait lui parler, dire quelque chose mais il n’arrivait pas à parler. Il dû attendre d’arrêter de se sentir un peu mieux pour lui parler. La montre était entre temps tomber par terre mais il ne l’avait pas ramassé.

*Quel drôle de type…*

Il ramassa la montre, se redressa lentement. Sa respiration était très courte mais il arrivait au moins un respirer. Il s’avança lentement jusqu'à être à quelque mètre derrière le jeune homme.

Ton cas n’est pas si désespéré que ça. Nombreux sont ceux qui sont fou s’en même s’en rendre compte.

Il mit son chapeau sur la tête du jeune homme puis se remit à parler.

Je suis heureux d’avoir put te faire sortir de cette spirale infernal.

C’était sa manière de dire qu’il ne devait pas culpabiliser pour ce qu’il avait fait car c’était grâce à ça qu’il avait put se rendre compte qu’il était devenu fou.

Si tu espére sortir d’ici un jour tu devrais me suivre...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-forum.forumactif.org
Xess

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2009
Localisation : dormant à l'envers sous une branche

MessageSujet: Re: Balade matinale   Lun 7 Déc - 21:49

Je l'entendis se lever derrière moi, mais je n'osais me retourner, mes joues rouges d'humiliations... Que pouvais-je faire à présent? Et cet endroit était si grand, si plein de chemins, quand allais-je bien pouvoir sortir de cet endroit? Et la question était surtout "COMMENT" sortir. L'être vêtu d'un haut-de-forme derrière moi prit la parole, disant que je n'étais pas un cas désespéré. J'avais envie de rire... Je perdais totalement la tête... Et comment pouvait-il juger que je n'étais pas un cas à abandonné. Etait-ce car je m'étais rendu compte de ma folie? Apparemment, mais cela restait humiliant... Je voulais repartir d'ici, retrouver ma vie avant la montre maudite...
Je suis heureux d’avoir pu te faire sortir de cette spirale infernale.

Cette phrase me coupa en plein élan de ma pensée. Heureux? Quelqu'un était-il heureux de m'avoir sorti de mon ensorcellement? Je n'osais me retourner, de crainte de le voir m'observer... Mes ailes tremblaient ; c'était un sentiment étrange... que je n'avais jamais ressenti... De la joie? Non c'était plus compliqué... Je cherchais le mot dans ma tête, tournant en boucle autour de ce sentiment auquel je ne savais plus le nom. Et puis il me vint : soulagement... Voilà ce que je ressentais en réalité, un soulagement. J'étais heureux dans un sens, mais surtout relativement satisfait. J'avais quand même était visible dans les yeux et le coeur de cette personne.
Cependant il ne fallait pas que je m'emporte, c'était sans doute tout à fait autre chose... Mais qui sait? J'étais soulagé tout de même. Et peut-être même allait-il m'aider à retourner dans mon monde!

Si tu espére sortir d’ici un jour tu devrais me suivre...

Je regardais devant moi ; il était vrai que je n'allais pas pouvoir aller loin comme ça... Il y avait tant d'endroits où aller... Et de la compagnie me ferait le plus grand bien... Je me levais et me tournais vers lui pour voir qu'il se tenait droit comme un bâton. Je lui souri un instant quand je vis quelque chose bouger derrière lui... Une sorte d'ombre dans le paysage clair... Je vis la gargouille rire, la main devant la bouche, les yeux fermées et les ailes déployées. Cette chose était là mais ne l'était pas non plus... Elle disparaissait à vue d'oeil, me jetant un dernier regard amusé avant de se fondre dans les paysage. L'une de mes ailes eu un petit tic nerveux. Me rendant compte que mon sourire avait disparut, je décidais de ne pas montrer ma crainte et déjà mes pommettes étaient soulevées de mon sourire.

Il est vrai que changer d'air me ferait du bien...


Tant de mots qui sonnaient faux à mes oreilles ; évidement que je voulais changer d'air, mais surtout sortir de cet endroit! Je m'avançais vers mon interlocuteur, ma main en avant.

Moi c'est Xess.


Quelle banalité ce geste et pourtant j'étais bien loin de chez moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Gray
Admin
avatar

Messages : 131
Date d'inscription : 21/07/2009

MessageSujet: Re: Balade matinale   Jeu 17 Déc - 22:38

Le jeune homme semblait encore tout débousolé, comme tout les nouveaux arrivants, mais celui-ci semblé encore plus perdu que les autres. Il le sentait bien qu’il n’était pas comme les autres. Il ne falait mieux pas le laisser seul, qui sait ce quel malheur il pourrait encore lui arriver, il pourait aussi faire de mauvaises rencontres. Mais qu’allait-il faire de lui ? Ba, il n’aurait qu’a l’emmener chez lui, il avait justement besoin d’un domestique supplémentaire.

Il vit que le jeune homme lui avait tendu la main. Il la prit et la serra tout en lui souriant. Il ne semblait pas méchant, il fera sûrement un parfait domestique. S’en suivie ensuite les présentations. Ainsi ce jeune homme s’appelait Xess. Voilà bien un nom peu courant…Il encra son prénom dans sa mémoire.


Je m’appelle Eliot Gray, mais certains m’appelle aussi le Chapelier.

Il ne voulait pas laissait Xess tout seul, qui sait ce qui peut lui arriver ici à Wonderland, il pourrait de nouveau se perdre ou alors faire de mauvaises rencontres, comme par exemple la Reine de Cœur. Mais qu’allait-il donc faire de lui ? Ba, il n’a qu’a le recruter comme domestique, il en avait justement besoin d’un, comme quoi le hasard fait bien le chose. A moins que cette rencontre n’était pas le fruit du hasard. Après tout certains disent bien que rien n’arrive jamais par hasard…En tout cas lui il s’en fiche royalement de tout cela, il a bien d’autres préocupations plus importantes.

Tu ferais mieux de vite t’adapter à ce monde. Si tu veux je recherche un domestique, je serais ravie de te compter parmis mes autres domestiques. Bien sûr tu serras nogé et nourris. Je ne t’oblige à rien mais crois c’est la meilleur chose qui puisse t’arriver en ce monde. Car il faut bien que tu te trouve une place ici…

Il falait mieux pour lui travailler pour lui plutôt que pour la Reine de Cœur car, sans prétention, les domestiques de la Reine de Cœur étaient beaucoup moins traités que ses propres domestiques.
Viens déjà chez moi, nous prendront une thé de thé et nous parlerons tranquilement de tout cela. J’habite juste à coté.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wonderland-forum.forumactif.org
Xess

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/11/2009
Localisation : dormant à l'envers sous une branche

MessageSujet: Re: Balade matinale   Lun 5 Avr - 16:10

Il me prit la main et se présenta à son tour... pour être tout à fait honnête, j'avais oublié la chaleur humaine que dégageait sa main, bien que j'étais incertain qu'il soit entièrement humain... Et moi? Qu'étais-je devenu? J'avais des ailes, mes cheveux avaient précédemment pris une teinte blanche... Je n'étais plus humain, je n'avais plus de doute à ce propos.
Donc cet Elliot Gray allait pouvoir m'aider? Il me dit alors qu'il me fallait trouver une place... Que l'adaptation à ce monde était vitale, enfin, c'était ce que je compris de son petit discour. Il me proposa alors de devenir un servant en sa maison. Ce chapelier deviendrait mon hôte si je l'aidais?
L'idée me gêna un peu ; je n'avais jamais travaillé pour quelqu'un, étant de sang noble, mais c'était ça ou j'allais me retrouver face à de nouveaux soucis... Peut-être que cette montre n'était pas le seul danger de ce monde, au contraire... Cela ne me surprendrait pas... Alors quelle était la meilleure chose à faire? Elliot semblait assez honnête... Mais il pourrait tout à fait retourner sa veste et devenir hostile... Ca pourrait arriver! Il semblait originaire de ce monde de fou de toute façon.
Viens déjà chez moi, nous prendront une thé de thé et nous parlerons tranquilement de tout cela. J’habite juste à coté.
Une thé de thé? Il voulait probablement dire une tasse de thé... Peut-être était-il un tel fan de thé que sa langue avait fourchée... Bref, inutile de s'attarder sur ce sujet, on faisait tous des erreurs.
Alors que faire? Le suivre? Ou tenter de sortir d'ici de ma propre manière? Valait mieux que je le suive... Je lui lançais alors un sourire timide. Je sentis mes ailes trembler ; je ne voulais suivre personne, avoir l'aide de personne... cependant il fallait bien que l'on m'aide dans mes débuts. Je vins à ses côtés.
Dans ce cas, je suppose que je n'ai qu'à accepter votre proposition... Cela me semble être une bonne idée...
Même si intérieurement, je voulais m'envoler loin de cet homme, car j'avais un préssentiment à son égard... Tant pis, il fallait que je me laisse faire pour le moment, mais que je reste sur mes gardes!
Je suivais le Chapelier, en route vers chez lui!
[un petit poste, désolé j'étais VRAIMENT pas inspiré ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Balade matinale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Balade matinale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Une balade matinale pour oublier le passé.. [ Pv Gin ] [FINI]
» Petite Balade Matinale [LIBRE]
» Balade matinale
» Balade en amoureux (pv Charlotte)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alice in wonderland :: Partie Rpg : Coté Est :: La plaine aux mille et un chemins-
Sauter vers: